Lire

On connaît les 38 premiers artistes du Dour Festival 2019 !

dour_festival_2019_lofi

Déjà trente ans que le plus célèbre des festivals belges anime le paysage culturel européen sans jamais nous décevoir. À la pointe de l’éclectisme et de l’innovation au fil du temps, le festival accueille désormais près de 250 000 fidèles venus des quatre coins du continent pour vivre l’expérience inéluctable et enivrante du Dour festival. Des milliers d’amateurs de musique en quête d’une programmation surprenante à savourer sans modération, dans un décor titanique qu’on ne retrouve nulle part ailleurs.

Le Dour festival présente cette année sa 31ème édition du 10 au 14 juillet 2019 avec sous le bras, un line-up chargé de plus de 200 artistes : Rap, techno, électro, house, bass music … Tous les genres y sont mis à l’honneur, répartis au total sur 7 scènes.

Des premiers noms plus qu’alléchants !

Après une édition 2018 pleinement réussie, le Dour festival clôture l’année en beauté en publiant les douze premiers noms de sa programmation 2019. Pour commencer, le festival dévoile sept rappeurs et pas des moindres, puisqu’il mentionne quelques pionniers du genre en tête d’affiche : A$AP Rocky, Flatbush Zombies, Orelsan, Damso mais aussi Josman, Jazzy Bazz et Moha la Squale. Côté électro, le duo Disclosure se produira pour la première fois sur la scène du Dour et la deep house sera mise à l’honneur grâce au talent de Mall Grab. Dans un tout autre registre, les puristes de bass music ne pouvaient pas rêver mieux que Rusko pour retourner leurs tympans à coups de dubstep acharnée. Quant aux mordus de musiques électroniques, ils accueilleront gracieusement la papesse russe des rythmes house/techno, Nina Kraviz.

Mais le Dour festival, c’est aussi l’occasion de savourer de la musique aux multiples origines. En témoigne Yaeji et son style « hipster new-yorkaise » qui nous fait de l’œil, oscillant langoureusement entre les douces mélodies de l’électro et le groove unique du hip-hop américain.

Dour festival 2019

À peine remis de ce cadeau de fin d’année que les organisateurs reviennent déjà avec du nouveau dans leur programmation. Pas moins de 26 artistes ont été dévoilés hier sur la page Facebook du Dour festival. Si la première annonce laissait les amateurs de musiques électroniques sur leur faim, la deuxième devrait en satisfaire plus d’un.

Une deuxième vague de talents déferle sur le Dour !

Tout d’abord, la techno viendra retentir sous les phalanges chargées d’infra basses de Dima (aka Vitalic), avec un nouvel EP aux sonorités sombres et envoûtantes. Dans un registre plus industriel mais tout aussi appréciable, I Hate Models apportera sa touche de spleen à la scène techno du Dour avec des productions atypiques et épidermiques. La gent féminine du genre sévira avec les sets puissants et trébuchants de Paula Temple et Anetha. La house coulera elle aussi des jours heureux grâce aux sets de Bicep, David August, Tale Of Us, George FitzGerald, Kolsh et Solomun. Pour pimenter le tout, les mélodies acides de Richie Hawtin et ses mixtures expérimentales sont venues rejoindre la programmation. En ce qui concerne la bass music, le line-up s’étoffe avec la drum’n’bass survoltée de Pendulum et Dj Marky. Dans une même mesure, la dubstep progressive et incisive de Slushii devrait elle aussi faire lever les foules.

L’affiche rap / hip-hop déjà bien fournit accueille de nouveaux acolytes : Joey Purp, Trippie Red, Sheck Wes, Rae Sremmurd et IAMDDB débarquent au Dour pour mettre tout le monde d’accord. On en attendait pas moins des organisateurs qui ont visiblement envie d’honorer le genre US cette année. Une touche frenchy tout de même avec Alpha Wann et Youssoupha qui viendront présenter leur nouvel album. Enfin, le jazz arrive dans la programmation pour adoucir les mœurs avec Go Go Penguin. Leur musique classique subtilement relevée aux notes de jazz retentira avec légèreté sous les éoliennes du Dour festival. La douceur planera encore avec Jordan Rakei, Kaytranada et Flavien Berger. Pour conclure, la touche soul et gospel de Curtis Harding qui ne peut laisser personne indifférent.

Un panel d’artistes à découvrir et redécouvrir dans les écouteurs en attendant la prochaine annonce sur LOFI. De quoi largement patienter quelques semaines !

Comments
To Top