Sortir

On s’enflamme à l’Electrobotik Invasion

Crédit photo : Valentin Chalandon

La température monte avec le retour de l’Electrobotik Invasion en août prochain. Célébration éclatante pour un dixième anniversaire au circuit Paul Ricard. Ribambelle d’artistes d’hard music et techno, manèges, de sacrées surprises nous y attendent.

C’est le 2 et 3 août 2019 que l’Electrobotik Invasion revient. Cette année, un village entier et éphémère offrira à ses participants un univers atypique. Nouvelles technologies avec arts de rue, fêtes foraines et concerts détonants. Plus de 100 artistes feront leurs apparition. 4 scènes aux scénographies prévues massives et encore bien d’autres animations.

Techno, psytrance, hard, de grands artistes nous feront le plaisir de nous faire danser sans timidité.

Sur ces 1000 hectares investis, des concerts et des animations de folie en rendront fou plus d’un. Entre auto-tamponneuses, manèges à sensation, saut à l’élastique, jeux aquatiques et autre, le public en aura plein les yeux à tout moment de la soirée.

Ce n’est pas tout, d’autres nouveautés seront de mise pour ce dixième anniversaire. Sur ce festival de deux jours, un village de stands divers sera installé pour se restaurer. Pour les plus curieux et amoureux de l’art, il sera possible de s’essayer au graff ou d’admirer des démos de skate.

Crédit photo : Valentin Chalandon

Gaylord Da Silva directeur du festival et activiste culturel depuis plus de 10 ans, collabore cette année avec REGARTS, structure toulousaine spécialisée dans la promotion et l’organisation d’événements électroniques.

Réunir les clubbeurs, teuffeurs, faire une grande fête pour tous

Dj, organisateur de free parties à l’origine, Gaylord s’est épris pour l’événementiel. Passionné depuis tout petit par les musiques électroniques, il lui vint une détermination flamboyante de mener ses propres événements.

Ayant parcouru tous les genres, et goûté à bien de formats événementiels différents, l’Electrobotik Invasion peut se traduire par une volonté de réunir tout amoureux de musiques électroniques. Regrouper différentes ambiances et permettre à tous de s’amuser. Un melting-pot plus qu’enjoué, avec des animations variées à découvrir tout le long du festival.

C’est en 2008 que Gaylord décide vraiment de faire de l’organisation d’événements son activité principale. Passant de l’accueil de 1000 personnes à 15 000 et plus, d’une scène musicale à sept.

Taper du pied mais pas que

Cette année ce sont les dix ans de l’événement qui sont célébrés avec une sacrée poigne. Un retour très attendu autant pour la communauté d’Electrobotik Invasion que pour le fondateur (la dernière édition avait subi une annulation due à un problème lié au site). Cette année marque un véritable tournant pour un festival encore plus épatant.

Avec deux soirs au lieu d’un, cinq attractions, des petits manèges à sensation, du saut à l’élastique, une maison hantée, des spectacles de rue, du graph’. Le public n’est plus simplement danseur et spectateur. Il représentera un véritable élément fédérateur de la fête électronique dans toute sa splendeur.

Crédit photo : Valentin Chalandon

Quatre grandes scènes principales avec une cachée, seront à disposition du public. Dont un bus ambulant animé qui se chargerait de secouer ceux en manque d’énergie. Au camping, la dub battra son plein. Belle nouveauté, celui-ci sera entièrement ombragé et accompagné de jeux d’eau.

Cette édition sulfureuse montre bien la détermination du fondateur de rassembler le meilleur des musiques électroniques alternatives aux atouts de la rave dans un seul festival.

Le sourire aux lèvres, nous avons hâte de nous amuser à l’Electrobotik Invasion mené par un invétéré des musiques électroniques, aux côtés de grands artistes.

Toutes les informations sur le festival ici.

Comments
To Top