Sortir

Festival Visions : des artistes expérimentaux, de la nourriture locale dans un cadre idéal

Festival Visions
© Lucie Brugier

Pour sa 8e édition, le Festival Visions donne rendez-vous du 4 au 6 août au fort de Bertheaume, face à la rade de Brest. C’est plus précisément à Plougonvelin que les Disques Anonymes proposent un melting-pot des genres musicaux. Une programmation allant de la techno à la musique expérimentale en passant par le rock et métal, loin des programmations proposées par certains festivals. Avec l’ambition du 0 déchet, chez nos amis bretons tu laves tes couverts et tu ramènes tes gobelets. Ici pas de vaisselle jetable, c’est un beau défi que se lancent les organisateurs.

Festival Panoramas - Fort de Bertheaume
© Lucie Brugier

Une programmation véritablement atypique

Quand le Festival Visions annonce sa programmation, on ne connaît jamais grand monde mais on sait qu’on va y passer un bon week-end. Pour cette édition, l’expérimentation et la musique électronique au sens général sont au rendez-vous. On y retrouvera Clara Cuve et ses sonorités drum’n’bass, EMMA DJ aux airs d’IDM, ASSASSANI accompagné de sa techno agitée et PI DOOM présentant une extratone étonnante. Concernant le hard-rock et le métal, on se tournera vers Thou, Conduit, Officine ou Yautja. Le dub sera représenté par deux figures emblématiques : Lee Scratch Perry & Adrian Sherwood.

Programmation Festival Panoramas

Un cadre idyllique

Le festival a lieu au fort de Bertheaume, un monument historique à 30 minutes de voiture de Brest, a la pointe du Finistère. Aux alentours se trouve une plage très facile d’accès. C’est le seul festival ou on peut prendre son petit déjeuner devant la grande scène, entre le fort et la plage. Autant vous dire que le lieu participe grandement à l’ambiance générale proposée par le festival. Un véritable weekend d’évasion à partir de 25.00€ la journée.

Festival Visions
© Nicolas Lelong

Des convictions fortes

Un engagement fort pour les Disques Anonymes, leur vision : la fin du plastique et le 0 déchet. Certes, le 0 déchet semble mission impossible mais les organisateurs tentent de s’y rapprocher. Ce n’est pas à Visions qu’on vous proposera de la vaisselle jetable, ce n’est pas à Visions qu’on vous donnera un gobelet réutilisable. Ici, vous nettoyez votre propre vaisselle et vous ramenez vos propres gobelets qui traînent dans votre placard. La confiance est le maître mot entre organisateurs et festivaliers.

Une préoccupation : la nourriture locale

Parce qu’un festival ou on ne mange pas bien n’est pas réussi. Ce n’est pas partout qu’un festival propose du bio, fait maison, de 10h à 1h. Ce n’est pas partout qu’on mange des huîtres, qu’on boit du chouchen et des bières locales. Aucun doute, la-bas ils savent réellement nous chouchouter.

Tu veux prendre ta place, tu n’as plus qu’à te rendre ici et si tu veux davantage d’infos, rends-toi ici.

Comments
To Top